Revue de presse SNPL du 11 avril 2019

Revue de presse élaborée par

 

  • Vueling renforce sa base de Roissy, Level ouvre la sienne à Amsterdam
  • Aéroport de Bordeaux : 37 nouveautés cet été
  • Lufthansa se pose à Strasbourg
  • L’aéroport de Hambourg est menacé par une grève du personnel au sol

 

Vueling renforce sa base de Roissy, Level ouvre la sienne à Amsterdam

Air journal du 11/04/2019

La compagnie aérienne low cost Vueling Airlines annonce l’arrivée d’un troisième Airbus A320 sur sa base à Paris-CDG, portant à sept le nombre de monocouloirs opérés au départ de la France. Sa consœur Level a de son côté inauguré sa nouvelle base à Amsterdam.

La spécialiste espagnole du vol pas cher, filiale du groupe IAG aux côtés de British Airways, Iberia, Aer Lingus et donc Level, renforce sa flotte parisienne avec l’arrivée d’un A320 supplémentaire à l’aéroport de Paris-Charles de Gaule. Vueling dispose désormais de sept monocouloirs opérant au départ de la France : trois à CDG et quatre à Paris-Orly. Avec l’ajout de cet appareil, la compagnie aérienne augmente son offre au départ de la capitale, avec toujours plus de choix et de fréquences à des horaires adaptés. Ce « pari sur la France » s’accompagne d’un renforcement des équipes en région parisienne, et « induit ainsi un impact positif sur l’emploi, tant en emplois directs qu’en emplois indirects ».

Au-delà de l’accueil de ce nouvel Airbus, Vueling a lancé deux nouvelles destinations au départ de Paris-CDG, visant à « répondre aux attentes loisirs » des clients : Porto au Portugal avec trois vols par semaine en plus de la rotation quotidienne depuis Orly (face à Aigle Azur, Air France, easyJet, TAP Air Portugal, Transavia et Ryanair depuis Beauvais), et Alicante en Espagne (quatre vols par semaine en plus des 18 à Orly, face à Transavia).

Charlotte Dumesnil, Directrice Générale France de Vueling Airlines, se réjouit dans un communiqué : « L’arrivée de cet Airbus A320 supplémentaire consolide la présence de Vueling à Paris. Cet appareil en plus permet non seulement d’augmenter notre capacité au départ de Paris, mais aussi de démontrer une nouvelle fois notre impact sur le territoire. Vueling possède désormais 7 avions basés à Paris – 4 appareils à Orly et 3 à CDG – offrant ainsi un total de 30 routes à destination de 7 pays, opérant depuis la capitale. ».

Cet été, Vueling Airlines propose 61 routes au départ de 12 aéroports en France, soit une augmentation globale de 9% de ses capacités de transport de passagers par rapport à 2018. La low cost a débuté son activité en France en 2004, et est devenue en 2010 la première compagnie aérienne en termes de passagers transportés entre la France et l’Espagne. Elle propose aujourd’hui des vols au départ des deux aéroports parisiens et de Bastia, Bordeaux, Brest, Lille, Lyon, Marseille, Nantes, Nice, Rennes et Toulouse « vers plus de 120 destinations à travers l’Europe, le Moyen-Orient et l’Afrique notamment grâce aux connexions via ses 2 hubs de Barcelone-El Prat et de Rome-Fiumicino ».

Autre filiale du groupe IAG, la low cost Level a inauguré sa base à l’aéroport d’Amsterdam-Schiphol, sa quatrième après Barcelone, Paris-Orly et Vienne. Elle va baser jusqu’à trois A321 de 210 sièges dans l’aéroport néerlandais, où elle a inauguré jusqu’à deux vols par jour vers Rome (en concurrence avec Alitalia, easyJet, KLM et Vueling) et un vers Vienne (en remplacement de Vueling et face à Austrian Airlines, easyJet et KLM). Level relie également Amsterdam à Londres-Luton, avec là encore jusqu’à deux rotations quotidiennes et en « remplacement » de Vueling, en concurrence directe avec easyJet et indirecte avec British Airways (depuis City, Gatwick et Heathrow), easyJet (depuis Gatwick, Southend, Stansted), Flybe (depuis City) et KLM (vers City et Heathrow).

Level inaugurera le mois prochains des liaisons entre Schiphol et Lisbonne (le 16, six vols par semaine face à easyJet, KLM, TAP Air Portugal, Transavia) et Fuerteventura (le 15, un vol par semaine en concurrence avec Corendon, easyJet, Transavia et TUI Fly Netherlands). Enfin le 15 août prochain, Level lancera à Amsterdam une rotation quotidienne vers Barcelone (face à KLM, Transavia et Vueling) et une autre vers Milan-Malpensa (en concurrence avec Alitalia à Linate et avec easyJet et KLM à Linate et Malpensa).

La low cost autrichienne dispose à ce jour d’une flotte de deux A320 et quatre A321 (opérés par Anisec), avec trois monocouloirs supplémentaires en attente de livraison, ainsi que de cinq A330-200 (opérés par Iberia et Openskies) basés à Barcelone et Paris-Orly ; dans ce dernier cas, elle propose des routes vers Fort de France, Pointe à Pitre, Montréal et Newark.

 

Aéroport de Bordeaux : 37 nouveautés cet été

Air journal du 11/04/2019

Le programme estival de l’aéroport de Bordeaux-Mérignac compte 37 nouveautés en vol direct, dont 15 destinations inédites sur un total de 112.

La saison Printemps-Eté 2019 vient de commencer au départ de l’aéroport bordelais et avec elle « toujours plus de voyages possibles en vol direct ou en connexion via 13 hubs internationaux ». Bordeaux-Mérignac propose 112 destinations directes au pic de la saison estivale, et 162 lignes opérées par 34 compagnies aériennes dont quatre nouvelles (Air Canada, Finnair, Nouveair, Ural Airlines). Le marché low cost continue à s’accroître, souligne le communiqué de l’aéroport, avec en particulier l’ouverture de la base Ryanair. Parmi les nouveautés, 15 destinations sont inédites sur le réseau des vols en direct au départ de Bordeaux : Cracovie, Trévise, Bari, Tanger, Mykonos, Ouarzazate, Cologne, Lamezia Terme, Copenhague (Ryanair), Grenade (easyJet), Pula, Vienne (Volotea), Moscou (Ural Airlines), Helsinki (Finnair) et Djerba (Nouvelair).

Les nouveautés de l’été à Bordeaux-Mérignac :

Ryanair : Alicante, Bari, Brest, Budapest, Cologne, Copenhague, Cracovie, Dublin, Faro, Lamezia, Lille, Lisbonne, Malaga, Manchester, Marseille, Mykonos, Nador, Nantes, Naples, Ouarzazate, Palerme, Prague, Strasbourg, Tanger, Trévise ;

EasyJet : Lanzarote, Minorque, Grenade, Porto ;

Volotea : Lanzarote, Pula, Vienne ;

Air France : Athènes ;

Air Canada : Montréal ;

Finnair : Helsinki ;

Nouvelair : Djerba ;

Ural Airlines : Moscou.

Le programme de vol à Bordeaux est étoffé par de nombreux renforts de fréquences sur 22 destinations existantes : easyJet renforce largement son réseau sur 10 dessertes, avec jusqu’à 4 fréquences supplémentaires hebdomadaires sur Marseille ou encore 3 rotations de plus sur Bâle-Mulhouse, « forte plateforme de correspondance internationale ». Turkish Airlines vient compléter son programme de vols vers Istanbul avec 2 fréquences supplémentaires sur la semaine, et propose un vol quotidien de fin juin à fin septembre. La compagnie confirme aussi son retour sur la saison hiver.

Tableau des renforts de fréquences sur la saison été 2019:

 

 

L’Aéroport de Bordeaux propose aussi 14 destinations en vols charters en complément des lignes régulières. Une offre supplémentaire vers des dessertes reliées exceptionnellement à Bordeaux telles qu’Amman en Jordanie, Varna en Bulgarie ou bien Tirana en Albanie.

Pascal Personne, directeur de l’Aéroport de Bordeaux, a déclaré : « Ce nouveau programme estival représente un volume de 112 liaisons directes régulières. Peu d’aéroports européens peuvent afficher autant de nouveautés en une seule saison. Elles connectent notre territoire à 31 pays et offre quelques destinations inédites emblématiques telles que Moscou, Helsinki, Tanger ou Vienne. Les fréquences seront assurées par 34 compagnies régulières. Il est important de souligner que l’utilisation d’avions de grande capacité par ces compagnies aériennes, notamment de type Boeing 737-800 pour Ryanair ou Airbus A320 pour easyJet, permet la modération de la croissance des mouvements d’avions, phénomène déjà constaté ces dernières années ».

 

Lufthansa se pose à Strasbourg

Air journal du 10/04/2019

La compagnie aérienne Lufthansa inaugure une nouvelle liaison saisonnière entre Munich et Strasbourg, s’ajoutant à celle opérée en bus depuis Francfort.

Du 9 avril au 25 octobre 2019, la compagnie nationale allemande propose cinq vols par semaine entre sa base de Munich et l’aéroport de Strasbourg-Entzheim, opérés par Cityline en Bombardier CRJ900 de 90 sièges (pris en wet lease chez Adria Airways). Les départs sur cette route sans concurrence et disponible à partir de 99 euros A/R sont programmés en semaine comme suit :

Vols le lundi :
LH 2257 : SXB 14h00 – 14h55 MUC
LH 2256 : MUC 12h05 – 13h05 SXB
Vols les mardi, mercredi et vendredi :
LH 2257 : SXB 10h30 – 11h25 MUC
LH 2267: MUC 09h00 – 09h55 SXB
Vols le jeudi :
LH 2257 : SXB 17h25 – 18h20 MUC
LH 2256 : MUC 15h45 – 16h45 SXB

Grâce à cette liaison au hub de Munich, Strasbourg « s’ouvre non seulement davantage sur l’Europe mais aussi et surtout sur le monde », souligne la compagnie de Star Alliance dans un communiqué. Le hub Lufthansa de Munich offre aux passagers alsaciens en effet 2728 fréquences hebdomadaires vers 140 destinations dans 46 pays en Europe, Amérique, Asie, Moyen Orient et Afrique (été 2019). Cette nouvelle connexion « est également intéressante pour les voyageurs qui veulent visiter Munich et la Bavière », offrant une alternative confortable à la voiture et au train avec une durée de vol de 55 minutes. Les clients du groupe bénéficient toujours de la ligne Lufthansa Express Bus reliant les deux stations de bus (du Boulevard de Metz et celle se situant à l’intersection de l’avenue Herrenschmidt et de la rue Fritz) Kieffer à l’aéroport de Francfort, avec six départs journaliers.

« Grâce à cette ligne, les passagers français bénéficieront d’un accès renforcé au réseau mondial de Lufthansa, via deux hubs majeurs européens », déclarait le mois dernier Michael Gloor, Senior Director Sales France, Luxembourg et Pays-Bas. « Nous sommes convaincus qu’il existe une dynamique importante dans les régions françaises, où nous proposons les deux tiers de notre offre. Dans notre croissance en France, Strasbourg est une ville clé de par sa position de plateforme incontournable Européenne », ajoutait-il.

Pour Lufthansa Group, la croissance sur les régions s’est traduite les dernières années par l’ouverture de lignes de Nantes vers Bruxelles et Munich, de Bordeaux vers Francfort et Zurich et également de Marseille vers Zurich. Le Groupe concentre ses efforts pour faciliter la connexion des villes importantes de Province vers son réseau international ; il propose actuellement plus de 700 fréquences hebdomadaires au départ des principaux aéroports français. Avec plus de 46 millions de passagers en 2018, le hub Lufthansa de Munich est le premier aéroport cinq étoiles en Europe, et le 3ème meilleur aéroport dans le monde selon un classement établi en 2015 par Skytrax.

 

L’aéroport de Hambourg est menacé par une grève du personnel au sol

Déplacementspro du 10/04/2019

L’aéroport de Hambourg pourrait être perturbé par une grève du personnel au sol pendant la période de Pâques.

Après le rejet de l’accord négocié avec la direction par 75% de ses membres ce mercredi 10 avril, le syndicat Verdi a menacé d’organiser une action dans les prochains jours, si l’aéroport ne revoyait pas sa copie. L’organisation réclame entre autres une augmentation des salaires plus importante ainsi que des meilleures opportunités de promotion et d’évolution. La direction a pour le moment rejeté la demande. « L’accord durement gagné a déjà dépassé notre portée économique », a expliqué Christian Noack, directeur général de HAM Ground Handling GmbH. Verdi qui avait déjà mené une action en février dernier, devrait lancer ce mouvement seul. Les membres du syndicat DBB/Komba ont pour leur part validé le projet d’accord.