Si vous êtes pilote professionnel ou sur le point de le devenir, Adhérez maintenant !

ACTUALITÉS du SNPL France ALPA

MÉDIAS

D’où vient le mot « hélicoptère » ? Une vidéo d’AeronewsTV vous répond


NOS REVUES

La Ligne n°659 – juin 2020

Juin 2020 – Si nous connaissons dans sa globalité le continent asiatique, ses compagnies aériennes et la façon dont elles ont évolué ces dernières années, nous sommes en revanche moins familiers des spécificités de son secteur aéronautique. Nous vous proposons par conséquent de découvrir plus particulièrement dans ce numéro de juin 2020 le marché aéronautique d’Asie du Nord Est (Japon, Corée du Sud et Taïwan). Type de clientèle, structuration des compagnies, tissu industriel, construction et sous-traitance, rôle de l’état dans le secteur d’activité, etc. sont autant d’éléments que nous avons réunis pour dresser un état des lieux pré et post-COVID-19 de ce secteur géographique méconnu. (…)

Spécial Cometec n°16

Le Spécial Cometec #16 se penche sur la crise sanitaire de la Covid-19 qui affecte durement le transport aérien et souligne ses failles. Cette crise a également permis une sorte de « dérégulation » pouvant aller jusqu’à porter atteinte à nos conditions de travail. Cette 16ème édition aborde aussi des sujets tels que la qualité du sommeil, les nouvelles réglementations européennes relatives à la consommation d’alcool et de stupéfiants ainsi qu’une actualisation du dossier « syndrome aérotoxique ». Le dossier « Data4Safety », des conseils sur l’utilisation de vos réseaux sociaux et un point « environnement » viennent compléter ce numéro estival particulièrement riche.

ICARE n°253 – Le raid sur l’Atlantique Sud de Pierre de St Roman

Juin 2020 – L’année aéronautique 1927 a été particulièrement riche en tentatives de traversées océaniques, puisque pas moins de vingt-trois ont eu lieu.
L’histoire n’aura retenu que les deux plus célèbres couronnées de succès : celle de Charles Lindbergh sur l’Atlantique nord et celle de Dieudonné Costes et Joseph Le Brix sur l’Atlantique sud. Certaines se sont terminées tragiquement par la disparition de leur équipage ; c’est précisément le cas de celui de Pierre de Saint Roman, parti de Saint-Louis-du-Sénégal pour rejoindre le Brésil dont la presse de l’époque s’était largement faite l’écho mais qui a été effacé de la mémoire collective. (…)