Quelques mots sur easyJet

et le SNPL easyJet

©DR

La compagnie

Compagnie anglaise fondée par l’homme d’affaires britannique d’origine chypriote Stelios Haji-Ioannou en 1995 avec 2 lignes domestiques depuis Londres, elle est aujourd’hui devenue pan européenne avec plus de 800 lignes au départ de bases au Royaume-Uni, en Italie, en France, en Allemagne, en Espagne, au Portugal, aux Pays-Bas ou encore en Suisse.

Sa flotte est composée de plus de 300 Airbus (A319, A320 et A321), avec pour objectif de poursuivre sa croissance sur le business model qui a fait son succès.

easyJet est une compagnie low-cost au positionnement légèrement plus haut en gamme que ses concurrentes telles Ryanair ou Wizz air, avec une desserte axée sur des aéroports majeurs et une part de voyageurs business en constante progression.

Depuis quelques années, les contrats pilotes sont en accord avec les règlements nationaux des pays dans lesquels les équipages sont basés, avec des conditions de salaires, de retraites ou de couvertures sociales assez disparates.

 

Être pilote easyJet en France

En France, les conditions se situent dans la fourchette haute du marché national ; l’embauche s’effectue le plus souvent au poste d’OPL. Les embauches directes en tant que commandant de bord sont possibles – lorsque le département « formation » ne peut fournir à temps des commandants issus de la promotion interne – mais rares. D’une façon générale, de nombreux pilotes rejoignent la compagnie à partir d’un autre pays avant d’être transférés vers une base française.

La compagnie recrute en outre des OPL cadets ayant suivi un cursus dans l’un des centres de formation choisis par easyJet (CTC, Oxford, Jerez, etc). La filière cadet de l’ENAC n’est plus aujourd’hui utilisée. Pour ces jeunes pilotes, un passage par le Royaume-Uni est souvent à prévoir au sein de la compagnie avant d’envisager d’être basé en France. Après inscription sur les listes de transfert, le pilote aspirant à opérer depuis la France pourra choisir l’une des 7 bases easyJet sur notre territoire : Paris-Orly, Paris-CDG, Lyon, Nice, Toulouse, Bordeaux et bientôt Nantes.

 

Ces dernières années, la promotion « Commandant de Bord » était effective au bout de 4 à 5 ans grâce à la croissance ; elle est fonction de l’expérience et des besoins locaux. Il n’y a pas à proprement parler de liste de séniorité. La position sur la liste CDB est définie lors de la demande d’évaluation pour se lancer dans la sélection commandant de bord. Cette position varie ensuite en fonction de la réussite aux étapes successives de sélection.

 

Le SNPL easyJet

La Section easyJet du SNPL est actuellement constituée de 11 membres qui ont été élus en mai 2016. Leur mandat est valable 4 ans.

Le Bureau SNPL easyJet, qui porte la voix des pilotes de la compagnie lors des négociations avec la direction d’easyJet, est composé de 5 membres dont un président, un vice-président et un secrétaire général.