Technique

Le RGPD : vers un traitement des données mieux encadré ?

Février 2019 – Vous l’aurez sans doute remarqué ces derniers mois : nombre de pages internet semblent soudainement s’inquiéter de votre consentement à leur conditions générales de vente et autres vérifications des données personnelles renseignées par vous à l’occasion d’une précédente connexion… Nul hasard dans cet état de fait puisqu’il correspond à l’entrée en vigueur d’une nouvelle Réglementation Européenne sur la Protection des Données (RGPD). Au-delà de ce simple consentement, ce nouveau règlement implique un grand nombre de conséquences tant sur le plan professionnel dans la vie des entreprises que sur le plan individuel dans la protection des données à caractère personnel.

Syndrome aérotoxique

Janvier 2019 – La qualité de l’air de la cabine de nos avions de ligne devient un sujet de préoccupation à la fois de la part des navigants, qui y sont de plus en plus sensibilisés, mais aussi des passagers grâce à une médiatisation grandissante sur le sujet.
Dans cet article, paru dans le Spécial Cometec n°15 de septembre 2018, nous vous proposons sous forme de questions-réponses de faire un point sur l’état actuel des connaissances, des actions qui sont mises en oeuvre et du rôle important que joue le SNPL dans cette recherche de solutions, pour éviter que cette problématique ne se transforme un jour en une préoccupation majeure de santé publique.

Conseils médicaux à bord

Août 2018 – Depuis l’envol du premier avion, au temps de Clément ADER (1890) et des frères WRIGHT(1903), les technologies aéronautiques ont pris un essor considérable au point de pouvoir aujourd’hui envisager un vol vers la planète Mars…

Radioprotection et personnels navigants

Article publié dans La Ligne n°614 de mai 2016
La vie terrestre s’est développée en présence des radiations ionisantes. En traversant les tissus biologiques, elles peuvent avoir un effet négatif immédiat ou retardé. Cependant au niveau du sol les radiations ionisantes font parties naturellement de notre environnement.

Drones, réglementation et partage de l’espace

Article publié dans La Ligne n°615 de juin 2016
Explosion du marché des drones :
Où en sommes-nous avec la réglementation et le partage de l’espace ?
Il est bien loin le temps où les drones, à vocation essentiellement militaire, avaient la taille d’un jet d’affaires et survolaient furtivement les zones de combat… Ces dernières semaines la presse s’est fait écho de plusieurs cas de quasi-collisions en vol entre des drones de petite taille et des avions de ligne.

Décarbonation du transport aérien :
Le potentiel des carburants alternatifs

Le SNPL France ALPA travaille depuis juillet 2019 avec Carbone 4, un cabinet indépendant spécialisé dans la transition carbone et l’adaptation au changement climatique. Le fruit de cette collaboration a déjà fait l’objet de deux argumentaires : l’un portant sur l’impact économique et environnemental de l’introduction d’une écotaxe sur les billets d’avions et l’autre sur la fiscalité de l’aérien et à l’affectation des recettes à la décarbonation du transport aérien.

Au-delà des constats proprement dits sur la fiscalité verte et ses conséquences sur le transport aérien, il restait à effectuer un état des lieux des carburants alternatifs disponibles sur le marché et à observer quelles seraient, en France et en Europe, les possibilités de développement d’une filière « bio-kérosène ». C’est ce qui a été entrepris par Carbone 4 dans la troisième partie de son étude que nous vous invitons à consulter ici.

Selon Carbone 4, il existe peu d’alternatives autres que le kérosène liquide : le kérosène de synthèse, ou produit à base de biomasse, représente donc un enjeu majeur dans la décarbonation du transport aérien. Aussi, l’implantation d’une filière de production de carburants alternatifs en France semble d’autant plus légitime et encourageable que son trafic aérien est important (4ème pays européen et 2nd plus grand aéroport européen (CDG)), son marché domestique conséquent, que les perspectives d’emploi sont intéressantes et que le tissu industriel susceptible de se lancer dans un tel projet existe déjà dans le pays. Divers projets ont en outre vu le jour en bénéficiant de subventions nationales ou internationales.

Reste qu’il convient de valoriser ces atouts et de s’engager fortement dans la recherche et développement au travers d’une  stratégie incitative et non punitive.

Le Gouvernement semble en prendre conscience : le 28 janvier 2020, il a ainsi lancé une feuille de route nationale pour l’émergence d’une filière de biocarburants durables dans le transport aérien en France, lesquels devraient représenter 2 % du total de la consommation de carburants en 2025 et 5 % en 2030.

Une initiative qui a été saluée par plusieurs acteurs incontournables comme Airbus, Air France, Safran, Suez et Total, tous engagés depuis 2017 dans l’ECV (Engagement pour la croissance verte).
Affaire à suivre…

Pour en savoir plus sur les deux premières parties de l’étude de Carbon 4, nous vous invitons à consulter l’article dédié : La taxation écologique du transport aérien en question